Locations

Fermer Les Locations

Fermer Tarifs

Fermer Réservation

Fermer Plan d'accès et cartes

Fermer Nos autres Services

Fermer Nous contacter

Ce qui peut servir

Fermer La Thaïlande

Fermer Convertisseur thaï

Fermer Billet d'avion

Fermer Calendrier thaï

Fermer Le permis de travail

Fermer Le travail en Thaïlande

Fermer Les visas

Fermer Partenaires

Apprendre
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
10 Abonnés
Visites

 0 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Pub
La Thaïlande - Infos générales

 
Bord de mer de Jomtien avec vue sur mer, plage et palmier

La Thaïlande, pays du sourire.



Cette perle de l'Asie du sud-est compte plus d'une corde à son arc.

Si vous lui trouvez un défaut, dites-le-moi... je le mettrai dans ces pages afin d'équilibrer la balance.
Que cela soit pour son climat, la nature qui nous entoure, ces îles et plages, ses us et coutumes, son art, son insécurité quasi inexistante,
ou tout simplement pour l'amabilité et la bonne humeur de sa population...
Il n'y aura pas de point noir présent ici que l'on ne connaisse malheureusement pas en Europe.

Joie et bonne humeur, voilà deux choix de vie qui pourrait définir le Siam !
Le pays du sourire : le "rak sanouk" a toujours et plus que jamais sa place.

 


La Thaïlande, en forme longue le Royaume de Thaïlande, en thaï Pratet Thaï, ประเทศไทย et Ratcha Anachak Thai, ราชอาณาจักรไทย, est un pays d’Asie dont le territoire couvre 514 000 km² et qui compte environ 67 millions d’habitants (2010). Il a changé de nom en 1939 : auparavant, il s’appelait le Royaume de Siam. Il est bordé à l’ouest par le Myanmar (la Birmanie), au sud par la Malaisie, à l’est par le Cambodge et au nord-est par le Laos. C’est une monarchie constitutionnelle depuis 1932.

Sa capitale est Bangkok (Krungthep - กรุงเทพฯ, la Cité des anges). La langue officielle est le thaï et la monnaie le baht. Depuis 1946, le roi de Thaïlande est Rama IX.

 

Carte d'identité 

( Statistiques de CIA World Factbook : (Estimations juillet 2008) ainsi que du bureau national de statistique thaïlandais.

  • Situation : Asie du Sud-Est, à 9412 km de Paris.
  • Capitale : Bangkok, environ 9.2 millions d'habitants. ( capitale et région métropolitaine  environ 7500 km²).
  • Superficie : 513 115 km². ( 50é )
  • Point culminant : Doi Inthanon 2 595 m.
  • Population : 67 millions (20é. mondiale ).
  • Densité : 122 hab / Km².
  • Espérance de vie : 73.1 ans
  • Taux d'alphabétisation : 95,3 %
  • Taux de chomage : 1.2 %
  • Langues : le thaï ( officielle ), le chinois, dialecte "Issan". Langue internationale : l'anglais.
  • Monnaie : Baht (THB) - 1 Euro = 41.792 bahts pour un euro (cours du 29-10-2010).
  • Régime politique : monarchie constitutionnelle. Composition du pouvoir : Le Roi (Bhumibol Adulyadej - Rama IX), un Premier ministre, une chambre des députés composé de 360 membres élus pour 4 ans au suffrage universel direct et un sénat de 270 membres.
  • Premier minitre : Abhisit Vejjajiva.
  • PIB : 115,4 Mds de dollars.
  • PIB / hab. : 9200 $ / Hab. (estim. 2006 ) 
  • Croissance : 4,2 % (1998-1999).
  • Taux de naissance : 13,57 pour 1000.
  • Indice de fécondité : 1,65 (enfants par femme).
  • Armée : environ 306 000 actifs et 200 000 réservistes.
  • Taux de mortalité : 7,17 pour 1000.
  • Taux de mortalité infantile : 17,63 pour 1000 naissances
  • Taux de présence du virus VIH : 1,4 % de la population (est. 2003).
  • Religion : La Thaïlande est un pays bouddhiste avec comme religion principale le bouddhisme theravâda, ainsi qu'une minorité musulmane (4,6 % de la population) vivant principalement dans le Sud, et environ 300 000 catholiques (0,5 % de la population). 
  • IDH : 0.784 ( moyen )  ( 72é. rang mondial ). ( Indice de développement humain ).
  • Gentilé : thaïlandais.
  • Fuseau horaire : UTC + 7.
  • Hymne national : Phleng Chat.
  • Domaine internet : .th
  • Indicatif téléphonique : +66

Situation

Située entre le 20° et 6° degré de latitude Nord et entre le 98° et 105° degré de longitude Est, à 9412 km de Paris, la Thaïlande, sur une carte de géographie, évoque la tête d'un éléphant, avec le front butant contre la Birmanie, l'ennemi de tout temps, et la trompe descendant entre la mer Andaman à l'ouest et la mer de Chine à l'est. Ce pays s'étend sur plus de 1600 km du nord au sud et sur un maximum de 800 km d'est en ouest mais se réduit à moins de 30 km à la hauteur de la ville de Prachuap Khiri Khan. Ses 3720 km de frontière terrestre sont bordés du Cambodge et du Laos à l'est, de la Birmanie au nord et à l'ouest et de la Malaisie à l'extrême Sud. Sa façade maritime est importante avec, à l'Ouest, sur 700 km environ, l'océan Indien, appelé en bordure de côte mer Andaman. A l'Est, on trouve la mer de Chine avec une façade maritime de 1900 km environ.

Economie

La Thaïlande est membre de la Coopération Économique Asie Pacifique (APEC). L’agriculture, la transformation et l’exportation de produits agricoles, notamment du riz, ont formé l’ossature de son économie. Bien que parmi les pays les plus prospères d’Asie, le fait qu’elle dépende d’une monoculture l’a rendue extrêmement sensible aux fluctuations des cours mondiaux du riz et aux variations de la production. Le gouvernement thaïlandais s’est efforcé d’atténuer cette fragilité en cherchant à diversifier l’économie et à promouvoir des méthodes de culture scientifiques comme l’irrigation contrôlée des rizières, de façon à stabiliser la production même lorsque les précipitations sont insuffisantes. Les élevages de crevettes sont aussi une source majeure d’exportations. La Thaïlande compte ainsi plus de 30 000 élevages donnant une production de 280 000 tonnes en 2006. Ces exportations génèrent un chiffre d’affaire de 2 milliards de dollars et ont majoritairement lieu vers l’Europe, le Japon et les États-Unis.

Les Japonais investissent en Thaïlande, donnant une industrialisation rapide dans les années 1980 et 1990. À partir du milieu des années 1980, le tourisme eut un rôle majeur dans le développement économique du pays. La croissance annuelle fut exceptionnelle entre 1985 et 1993 (de l’ordre de 10 %). Elle fut encore de 8 % en 1993, année où le PNB s’élevait à 136,9 milliards de dollars. Le Japon, les États-Unis, l’Allemagne, la Malaisie, la Chine et les Pays-Bas sont les principaux partenaires commerciaux de la Thaïlande. Les familles thaies d’origine chinoise contrôlent la plupart des secteurs économiques du pays[3].

Après le tsunami de fin 2004 qui a touché toute la côte sud-ouest, les touristes ont déserté les lieux, laissant des commerçants thaïs exsangues. La majorité des morts dans ce secteur étaient étrangers. Les prix ont baissé à Koh Lanta (par exemple) de presque 50 %. La Thaïlande a d’autres ressources touristiques et se remet cette année de ce cataclysme avec une croissance touristique de plus de 10 % par rapport à 2005 après la chute et les annulations dues au tsunami.

Depuis 2001, le Produit intérieur brut (PIB) de la Thaïlande enregistre des taux de croissance particulièrement soutenus : 6,9 % en 2003, 6,1 % en 2004 et 4,5 % en 2005. La croissance prévisionnelle du PIB pour 2006 est d’environ 5,0 %. Le dynamisme de l’économie thaïlandaise repose sur une demande interne robuste (consommation et investissements privés), qui la rend moins sensible que certains de ses voisins aux à-coups de la demande mondiale. Ces bonnes performances ont permis au royaume de s’affirmer comme puissance économique régionale.

L’industrie exportatrice demeure le deuxième poumon économique du pays : la Thaïlande est particulièrement compétitive dans l’industrie agroalimentaire, le tourisme et certaines activités électroniques ; elle attire également de nombreuses multinationales qui se servent de leur filiale thaïlandaise comme base d’exportation régionale, voire mondiale. Cependant, le montant élevé des importations thaïlandaises de matières premières devrait peser sur la croissance économique de 2005, notamment en raison de la hausse des prix du pétrole.

Grâce à un pilotage fin de sa politique économique, le gouvernement a largement contribué aux performances actuelles. Selon une stratégie baptisée « dual track » (la voie double), le gouvernement ajuste son soutien en fonction de la conjoncture internationale : en période de ralentissement, les dépenses publiques soutiennent la consommation ; en période plus favorable, le rythme des dépenses diminue et le gouvernement peut s’attaquer aux réformes plus structurelles. Cette politique est rendue possible par la situation remarquable des finances publiques : l’élargissement de la base fiscale conjugué à l’augmentation naturelle des revenus (du fait de la conjoncture) va permettre au gouvernement de mettre un terme au déficit budgétaire dès 2003. Toutefois, pour atténuer l’impact du ralentissement de 2005, les autorités ont mis sur pied un vaste programme d’investissements publics destiné à moderniser en profondeur les infrastructures du pays. Outre un effet positif pour la croissance, ces projets vont naturellement créer de nombreuses opportunités d’affaires.

Superficie

Avec ses 513.115 km2 (légèrement plus petite que la France métropolitaine), la Thaïlande est le plus grand pays d'Asie du sud-est.

Santé

La constitution thaïlandaise garantit l’accès aux soins à chaque citoyen dans différents domaines. Elle précise que l’Etat doit fournir un service de santé public à la population, c’est pourquoi des indicateurs ont été créés afin de mesurer la couverture moyenne des services. En 2002, avec son 9e plan national de développement de la santé, l’Etat s’est engagé à assurer à tous les citoyens de Thaïlande de bonnes conditions de santé. Cette politique s’attache, non seulement à traiter les maladies, mais aussi à toucher les populations marginalisées telles que les pauvres des zones urbaines, les immigrants sans papiers, etc… Une loi, adoptée en 2002, prévoit le développement d’une caisse nationale d’assurance

Relief

 Au nord et à l'ouest, le pays est recouvert de forêts, d'accès difficile, territoire des minorités ethniques montagnardes. Cette région est composée de massifs primaires schisteux, calcaires et parfois granitique, et culmine près de la ville de Chiang Maï avec le mont Doï Inthanon à 2595 mètres, le point le plus élevé de la Thaïlande. Au sud-est, les collines prolongent la chaîne des Cardamomes du Cambodge voisin jusqu'à la côte, suite de larges baies bordées de plages. Au sud, c'est la dorsale de la péninsule de Malacca partagée avec la Birmanie. Le paysage y est changeant : plaines de rizières, pitons rocheux calcaires très découpés, longues plages suivies de falaises couvertes de forêt vierge, plantations d'hévéas vers l'île de Phuket.

Réseau hydrographique

Le réseau hydrographique thaïlandais très développé a joué un rôle essentiel dans le développement de l'agriculture et les transports. Les Siamois ont toujours vécu sur et par l'eau. Les Thaïlandais continuent aujourd'hui, et malgré le béton qu'ils ont jeté pour recouvrir les canaux, l'eau est partout. Au nord et à l'est, c'est le mythique Mékong descendu de Chine qui assure sur plusieurs centaines de kilomètres la frontière avec le Laos. Des montagnes du nord descendent de très nombreuses rivières au bord desquelles se trouvent les villages. Elles prennent de l'ampleur au fur et à mesure de leur progression vers le sud. Elles se retrouvent pour former la Mae Nam Chao Phraya. A partir de ces grandes rivières, d'innombrables voies navigables entrelacées ont pris possession de ce plat pays qui n'est souvent qu'à un mètre au-dessus du niveau de la mer.

Climat

Le climat, de type tropical humide, se compose de trois saisons : la période chaude (mars-mai), la période pluvieuse (juin-octobre) et la période tempérée (novembre-février). Durant la saison chaude règne une chaleur étouffante, surtout dans la plaine centrale et dans la région du Nord-est. Elle peut dépasser 38°C en mai. A cette époque, le temps devient orageux et annonce l'arrivée prochaine des pluies. A partir de juin, cette masse d'air chaud stationnée sur le continent attire les vents de mousson soufflant du sud-ouest, en provenance de l'équateur. Ils déversent des trombes d'eau jusqu'en septembre - octobre. La plaine centrale est alors inondée. A Bangkok, les averses sont brèves mais violentes. Le fleuve Chao Praya gonfle et les "klongs" (canaux) ne peuvent plus faire face et débordent. Les rues se transforment en rivières et les habitants rentrent chez eux avec parfois de l'eau jusqu'aux genoux.
Entre novembre et février, une douce saison s'installe. La température et le niveau des fleuves redescendent. Le vent souffle désormais du nord-est. Il a perdu son humidité dans les montagnes de Chine et du Viêt-nam. Un air sec se répand sur le pays et le ciel est d'un bleu sans nuage. Selon les Thaïlandais, c'est la saison sèche. Mais à Bangkok, le thermomètre grimpe encore à 24°C dans la journée. La nuit, il peut descendre jusqu'à 15°C en décembre ou janvier. Dans le Nord, la fraîcheur est réelle et il fait autour de 7°C la nuit dans les montagnes. Il peut même parfois geler en altitude. C'est cette dernière période qui est la plus propice au voyage. La température y est plus douce avec un beau ciel bleu. Juillet-août, sans être très pluvieux encore, présente un temps souvent nuageux, moins propice aux belles photos d'un voyage réussi.
Ainsi, chaque région subit les trois saisons de manière différente en fonction de son relief et de sa situation. Le Sud reçoit davantage d'eau mais la température varie peu d'une saison à l'autre : elle se situe entre 23°C et 34°C. Le Nord connaît des saisons bien marquées tandis que la plaine centrale doit absorber beaucoup d'eau en peu de temps.

Les températures à Bangkok

 

Mois Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Déc
Temp C° 26 27 29 30 29 29 28 28 28 27 27 26

 

Population

La population atteint actuellement 67 millions d'habitants et est composée à 94% de Thaïs, de Môn-Khmers et de Chinois (4%) ; elle est encore rurale à 70%. Bangkok, la première ville du pays, est peuplée de 9.2 millions d'habitants. C'est une mégapole totalement invivable (chaleur et pollution). Au 31 décembre 2009, 8903 Français étaient enregistrés auprès du consulat de France. On estime à 40.000 d'après les chiffres de 2008 les étrangers francophones vivant en Thaïlande, mais il semblerait d'après des récentes études que ces chiffres seraient bien plus important à l'heure actuelle. En 2006 la présence française comptait 220 filiales, bureaux de représentations ou succursales ( dont 65 issus de grand groupes ), employant environ 70.000 personnes. A ce nombre s'ajoute une centaine d'entreprises créees par des entrepreneurs individuels français.
La communauté française réside principalement dans l'agglomération de Bangkok, ensuite viennent les villes de Pattaya, Phuket, Chiang Mai.

Religion 

La religion pratiquée par 94% de la population est le bouddhisme du Theravada; il existe également une communauté musulmane dans le sud du pays (4%) et quelques chrétiens.

Régime politique

Le 19 septembre 2006, alors que le Premier ministre Thaksin Shinawatra était à New York, à l’occasion de l’Assemblée Générale des Nations unies, l’armée a pris le pouvoir. Moins d’une semaine après la prise de pouvoir, l’armée a déclaré l’état d’urgence généralisé. Dès lors, celui-ci s’est retrouvé appliqué à l’ensemble du pays et non plus seulement aux trois provinces musulmanes du sud. Des blindés ont entouré les bureaux du gouvernement à Bangkok et les militaires ont pris le contrôle des chaines de télévision, avant d’annoncer l’instauration d’une autorité provisoire fidèle au roi de Thaïlande. Le premier ministre Thaksin Shinawatra déchu s’est réfugié à Londres, où il possède une résidence secondaire. Surayud Chulanont, ancien commandant en chef de l’armée, a en effet été investi en qualité de premier ministre par le roi de Thaïlande. Si son gouvernement ne comporte que deux anciens militaires, sur vingt-six ministres il est sous le contrôle absolu des généraux de l'État-Major. Le gouvernement provisoire a soumis au référendum un projet de Constitution anti-démocratique visant à limiter le pouvoir des élus au profit de l’armée. Approuvé à hauteur de 56,69 %, il a mené à la tenue d’élections législatives pour le 23 décembre 2007 suite auxquelles le Parti du pouvoir du peuple (PPP), issu du Thaï Rak Thaï de Thaksin a obtenu 232 sièges sur 480, à la déception des putschistes. Samak Sundaravej, chef du PPP, a été élu Premier ministre par les députés (contre Abhisit Vejjajiva le leader du Parti Démocrate soutenu par les généraux), a formé un gouvernement. Depuis le 18 décembre 2008, un gouvernement dominé par le Parti Démocrate et soutenu par les généraux a été désigné par le Parlement avec Abhisit Vejjajiva comme Premier ministre.

 

 


Date de création : 30/10/2010 @ 15:59
Dernière modification : 05/11/2010 @ 03:03
Catégorie : La Thaïlande


Imprimer l'article Imprimer l'article

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 9 membres


Connectés :

( personne )
Pub
Pub
Sondage
Aimez vous le nouveau look du site
 
Non
Bof...
Sympa
Terrible...
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

HT_468x60
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^